Lyon_

En Bref.png

La ville de Lyon propose un véritable voyage à travers le temps et l’art de vivre à la Française. De la gastronomie au Patrimoine Historique en passant par la lumière et la soie, la ville possède de nombreux atouts qui en font une destination idéale pour une escapade de quelques jours ! 

Théâtre de plus de 2 000 ans d’Histoire, la ville possède un remarquable patrimoine architectural, avec 500 hectares de son centre-ville inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Au fil des quartiers, Lyon affiche une architecture plurielle, de l’antique Fourvière aux « traboules » du Vieux-Lyon Renaissance, en passant par l’élégante Presqu’île située entre Rhône et Saône, jusqu’aux réalisations contemporaines et originales du quartier Confluence.

Capitale de la Gastronomie Française

 

Ville gourmande par excellence depuis des siècles, réputée dans le monde entier grâce au Chef Paul Bocuse, Lyon possède plus de 4 000 restaurants : des célèbres « bouchons » (bistrots typiques) aux établissements étoilés en passant par de jeunes chefs inspirés et innovants ; Lyon est un véritable laboratoire de goûts et de concepts en matière de gastronomie.

Une vie culturelle dense

La ville possède des musées uniques au monde, tels que le Musée Lumière sur l’invention lyonnaise du cinématographe et le Musée des Tissus retraçant deux mille ans d’histoire du textile et de tissage de la soie. Toute l'année, des événements comme la Biennale d'Art Contemporain ou la Biennale de la Danse font battre le cœur de la ville.

Lyon avant Lugdunum

La plus ancienne colline de Lyon conserve les vestiges de Lugdunum, capitale des Gaules sous l’Empire Romain. Deux théâtres antiques rappellent les premiers temps de Lyon : le grand théâtre, bâti au 1er siècle avant J.-C., agrandi au 1er siècle après J.-C., était dédié au théâtre et accueillait jusqu’à 10 000 spectateurs. Le petit théâtre, appelé Odéon a été édifié au 1er siècle après J.-C. et accueillait lectures publiques ou récitals. Adjacent, le Musée Lugdunum expose les découvertes archéologiques lyonnaises. Car à Lyon, dès qu’on creuse le sol, on trouve des vestiges!

#YouFrance.fr.jpg
lyon-1273843.jpg
Lyon view (2).jpg
Lugdunum.jpg
Lyon Night view.jpg
Vieux Lyon.jpg

Le Vieux Lyon

Revenez à l’époque où Lyon était une ville de foire dans laquelle les marchands de toute l’Europe venaient faire affaire. Secret et mystérieux, le Vieux-Lyon se découvre derrière les portes, où traboules (passages cachés permettant de rejoindre deux rues en passant par l’intérieur d’un immeuble) et cours intérieures révèlent toute la richesse de leurs anciens propriétaires.

Située au coeur du Vieux-Lyon, la Cathédrale Saint-Jean, appelée aussi Primatiale St Jean (siège du primat des Gaules), est un édifice mélangeant les styles gothique et roman. Sa construction s'étend sur trois siècles, de 1175 à 1481.

L'une des particularités de l'édifice est de posséder une horloge astronomique. Réalisée à la du fin 16ème siècle, celle-ci indique la date, les positions de la lune, du soleil et de la Terre, ainsi que celle des étoiles au-dessus de Lyon. La cathédrale Saint-Jean présente également des vitraux remarquables datant du début du 12e siècle. La rosace centrale de la façade est particulièrement admirable.

Cette cathédrale fut au cours des siècles le théâtre d'évènements politiques et historiques importants : Le Pape Jean XXII y est couronné en 1316 ; le 13 décembre 1600, la cathédrale abrite le mariage d'Henri IV et de Marie de Médicis ; Richelieu y reçut sa barrette de cardinal en 1622.

 

Autour de la cathédrale St-Jean, la rue Saint-Jean abrite restaurants et magasins. Rue du Bœuf, les boutiques de créateurs alternent avec des restaurants étoilés au guide Michelin. N’hésitez pas à vous perdre dans les petites rues pavées du quartier !

Confluence (2).jpg

La Confluence

Ancien quartier industriel, la Confluence abritait le marché de gros et le port Rambaud, qui alimentait la ville en marchandises arrivant par le fleuve, mais aussi des usines et les prisons. Suite aux fermetures progressives des usines à la fin du 20ème siècle, le projet urbain de Confluence a donné un nouveau souffle à ce quartier et permis d’étendre la ville au sud.


Les grands noms de l’architecture internationale comme Christian de Portzamparc, Kengo Kuma, ou Massimiliano Fuksas ont mis leur patte à une architecture surprenante. Quartier d’expérimentation à la pointe de l’écologie, cet éco-quartier associe audace et développement durable.


Des bords de Saône aux abords du cours Charlemagne, il mêle commerces, habitations et bureau, entre constructions et réhabilitations des anciens bâtiments du port.


Découvrez un Lyon contemporain et tourné vers l’avenir !

Halles Paul Bocuse

Les Halles Paul Bocuse

Que vous soyez plutôt quenelles, fromages, macarons, fruits de mer… on trouve de tout aux Halles de Lyon. Et tout y est bon et de qualité, surtout, faisant la part belle aux plus beaux produits régionaux : ce n’est pas pour rien que les Meilleurs Ouvriers de France y sont légion.


Plus qu’un marché, c’est aussi un lieu de restauration où vous pouvez vous régaler à toute heure, à commencer de bon matin par le traditionnel mâchon lyonnais.

 

Ici l’excellence est ouverte au grand public et vous propose toute l’année en plein Lyon un véritable voyage au pays de la cuisine et de la bonne chère, où résonne un seul mot d’ordre : “Bienvenue à tous les gastronomes !”

Rue mercière

La Rue Mercière

Une des plus importantes rues de Lyon au Moyen-Age, la rue Mercière est aujourd'hui une rue animée qui rappelle le passé Renaissance de la Presqu'île. Appelée rue Mercatoria à l'époque médiévale, la rue Mercière est aujourd'hui une rue où cohabitent bouchons lyonnais et restaurants. Bordée d'immeubles Renaissance, elle rappelle le passé et la physionomie de la Presqu'île avant les travaux réalisés par le préfet Vaïsse au 19ème siècle.


Rue de l'imprimerie, elle accueille cette industrie florissante à Lyon dès le 15ème siècle et les premiers imprimeurs dès 1473. Passant du 56 rue Mercière au 26 quai Saint-Antoine, le passage des imprimeurs est un passage couvert avec des immeubles du 18ème siècle.

Parc de la Tete d'Or

Le Parc de la Tête d'Or

C’est un des lieux de promenade préférés des Lyonnais. Le Parc de la Tête d'Or, c’est 105 hectares de nature pour s’ébattre sur les pelouses, sous les arbres centenaires, faire le tour du lac (17 hectares). Partez explorer la savane africaine du parc zoologique où les zèbres, girafes, antilopes, lions et autres espèces rares vivent en liberté sur 3 hectares (on peut même visiter ses coulisses, sur réservation). Et dans les mois qui viennent, le parc se dotera d'une forêt asiatique, véritable espace immersif qui accueillera 25 espèces menacées. 

Baladez-vous dans le jardin botanique (le 1er de France, avec ses 20 000 espèces) et les serres tropicales. Dès le printemps, flânez dans la magnifique roseraie internationale…  Au parc, on se déplace comme on aime en se promenant le long des allées ombragées, en courant, en rosalie, en petit train, à vélo ou à segway !


Aux beaux jours, il est très agréable de louer une barque ou un pédalo pour se détendre sur le lac au milieu des cygnes et des canards ! 


Pour les enfants, c’est l’endroit idéal pour se rouler dans l’herbe, faire des balades à dos de poney, jouer au mini-golf ou s’amuser sur les aires de jeux, les manèges et attractions, ou même regarder un spectacle de Guignol et croquer une gaufre à l’une des buvettes.

La Fresque des Lyonnais

Murs peints

Au détour d’une rue, d’une place, que ce soit dans le centre-ville ou en périphérie, ce sont plus d’une centaine de fresques qui recouvrent les murs de Lyon et retracent ainsi son histoire.

Plus grand mur peint d’Europe, la Fresque des Canuts représente le quartier de la Croix-Rousse et est régulièrement actualisée ! Ainsi, les personnages et les structures évoluent au fil des années.

 

Après avoir descendu en traboulant jusqu’au quartier des Terreaux, admirez les célébrités de la Fresque des Lyonnais. Paul Bocuse, les Frères Lumière ou encore l’abbé Pierre, saurez-vous retrouver ces personnalités qui ont contribué au rayonnement de Lyon ?

Bellecour 2.jpg

La place Bellecour

3ème plus grande place de France (après la Concorde à Paris et les Quinconces à Bordeaux), elle tire son nom de "Bella Curia" et renommée successivement place Louis-le-Grand, Place de la Fédération, place Bonaparte et enfin Place Bellecour en 1850.

A la fin du 12ème siècle, l'archevêque de Lyon possédait sur la place la vigne appelée "Bella Curtis" (beau jardin). Le baron des Adrets en fit une place d'armes de 1562 à 1604. Louis XIV en 1658 obtint pour la ville la possession définitive de la place et y fit déposer une statue le représentant.

 

La première statue en bronze représentant le Roi-Soleil est réalisée par Martin Desjardins en 1713. Elle sera détruite et fondue lors de la Révolution. En 1825, c’est le sculpteur François-Frédéric Lemot qui réalise la statue actuelle. Acheminée depuis Paris, son inauguration donne lieu à de grandes fêtes à travers toute la ville. Selon la légende, le sculpteur se serait suicidé parce qu’il avait oublié de façonner les étriers. Fausse rumeur puisque le roi était représenté montant à cru ou à la romaine. 

Les Lyonnais sont très attachés à cette statue qu’il surnomme affectueusement le « Cheval de bronze ».

Musée des Confluences

Le Musée des Confluences

Le Musée des Confluences se voit attribuer 3* par le guide vert Michelin en 2020. Trois étoiles, cela signifie “vaut le voyage”. Sur 30 000 sites étoilés en France, seuls 255 ont trois étoiles dans le Guide vert, parmi lesquels le Vieux-Lyon et le Musée des Beaux-Arts.

D’abord, l’architecture du musée est incroyable ! Fait de verre, béton et inox, il se dresse comme un cap sur la pointe du confluent du Rhône et de la Saône.

Un tel édifice ne pouvait accueillir qu’un musée d’exception, celui de la confluence des savoirs : sciences, techniques et sociétés, pour mieux comprendre le monde… La Terre, l’humanité de sa naissance à aujourd'hui, l’histoire, la géographie. Autant dire une porte ouverte sur le monde, l’univers et les savoirs : passionnant non ?

 

La scénographie, très contemporaine, est originale et met magnifiquement en valeur les expositions et leurs singularités. De nombreux espaces de détente permettent à chacun de suivre les parcours de visite à son rythme.  Voici donc une étape incontournable du paysage culturel lyonnais, qui n’a pas fini de nous étonner, de nous faire voyager et grandir.

Croix rousse

La Croix Rousse

La Croix-Rousse, "colline qui travaille", pendant ouvrier et laborieux de Fourvière, la "colline qui prie", a été bâtie au début du XIXe siècle sur des terrains qui appartenaient aux communautés religieuses. Les pentes de la Croix-Rousse font partie depuis 1998, du territoire classé au patrimoine Mondial par l’Unesco. L’important dénivelé a eu des conséquences sur le tracé des rues qui suivent les courbes de niveaux, ou attaquent franchement les pentes et se transforment en escaliers. Les zones anciennes aux rues étroites séparant les hauts immeubles percés de traboules diffèrent totalement des parties modernes.

Les Canuts (ouvriers de la soie) occupaient les immeubles conçus pour eux et dimensionnés pour contenir les imposants métiers à bras et les nouvelles mécaniques inventés par Jacquard.

Des passages nord-sud dans le sens de la pente, les fameuses traboules, sont créés pour faciliter la circulation des piétons.

Place des terreaux

La Place des Terreaux

La place des Terreaux, sur laquelle est située la fontaine Bartholdi, a une superficie de 7000 m². Installée vers 1625 sur les anciens fossés des fortifications de la Lanterne, elle a été utilisée comme lieu d'exécution capitale et comme marché aux porcs.

Le nom "terreau" signifie boue, terre de remblai. A l'époque romaine, un terrain boueux coupé de grands fossés occupait la place actuelle, d'où son nom. Ce terrain devint place publique pavée à partir du XVIIe. La place est bordée à l'est par l'Hôtel de Ville, au sud par le musée des Beaux-Arts, au nord par une rangée de bâtiments marquant le début des pentes de la Croix-Rousse. Sa superficie est de 7000 m². 

Rénovée par les architectes Christian Drevet et Daniel Buren en 1992 qui déplacèrent la fontaine Bartholdi et ajoutèrent sur la place 69 fontaines constituées chacune d'un bassin de granit noir.

Elle sera rénovée à partir de novembre 2018 et ce jusqu'à fin 2019.

Une fontaine lyonnaise emblématique

Installée place des Terreaux, la fontaine fut terminée en 1888. Elle représente la France (Marianne) et les 4 fleuves (les chevaux). Commandée à l'origine par la ville de Bordeaux, elle représentait le "char triomphal de la Garonne". La ville de Bordeaux l'ayant trouvée trop chère, c'est la ville de Lyon qui l'acquit lors de sa présentation à l'Exposition Universelle de 1889. 

Galerie

vignoble.jpg

ESCAPADE EN TERRES LYONNAISES

GETAWAY IN LANDS AROUND LYON

4 JOURS / 3 NUITS

4 DAYS / 3 NIGHTS

Faites le tour de la région lyonnaise, depuis le Vercors jusqu'au Beaujolais en passant par le Dauphiné et la Dombes.

A partir de / From:

490€/pers

Take a tour of the Lyon region, from Vercors to Beaujolais via Dauphiné and Dombes.

vignoble.jpg

ESCAPADE A LYON

GETAWAY IN LYON

4 JOURS / 4 NUITS

4 DAYS / 4 NIGHTS

Découverte de la capitale de la gastronomie française, depuis le Vieux Lyon et la Presqu'ile jusqu'à la rive gauche.

A partir de / From:

640€/pers

Discovery of the capital of French gastronomy, from Vieux Lyon and the Presqu'ile to the left bank.

vignoble.jpg

VALLEE DE LA GASTRONOMIE SUD

SOUTHERN GASTRONOMY VALLEY

7 JOURS / 7 NUITS

7 DAYS / 7 NIGHTS

Un circuit de découverte de la vallée de la gastronomie entre Lyon et Avignon. Nuits de charmes, restaurants, produits du terroir et visites culturelles au programme.

A partir de / From:

1190€/pers

A discovery tour of the gastronomic valley between Lyon and Avignon. Charming nights, restaurants, local products and cultural visits on the program.